Livres

Coups de cœur

Denis Marquet

OSEZ DÉSIRER TOUT

La véritable philosophie du Christ

 

«La philosophie du Christ est destinée aux amoureux de l’intensité, aux amants du vivant. Elle s’adresse à des êtres dont le désir est tellement grand qu’il n’acceptera pas moins qu’une vie infinie.»

 

Parce que nous désirons sans fin, seul l’infini peut nous combler. Cherchons d’abord l’infini, osons d’abord désirer tout, et nous vivrons dans l’abondance de la grâce.


Darpan

Nous recherchons habituellement la plénitude et l'harmonie à partir de nos manques d'amour, de nos vieilles blessures et des conditionnements accumulés au cours d'une vie. Mais comment atteindre un bonheur durable depuis une telle base ? Comment accéder à un contentement profond alors que fermente en nous un passé compliqué et douloureux ?
Loin des circonvolutions cérébrales, ce livre nous entraîne au coeur de nos terres intimes et met à nu les mécanismes qui nous ont conduits à nous couper de nous-mêmes et du secret de notre être. Au-delà de toute jonglerie philosophique, ce récit est un témoignage vivant mais aussi un guide lorsque, au bout de toutes nos quêtes, vient le moment de faire face à ce qui vit en nous et de creuser dans l'épaisseur de nos accumulations pour y découvrir ce qui ne meurt pas.
Darpan décrit ici ce cheminement avec vérité, puissance et sincérité. Il expose les multiples facettes d'un démantèlement intérieur d'envergure dont l'issue n'est autre que la libération de la souffrance et l'incarnation de notre plénitude.


Armelle Six

Ce livre est né du désir de Robert Eymeri de rencontrer Armelle Six et de consacrer un livre à son enseignement. Ici, nul besoin de connaissances, nul besoin d′être familier de la littérature spirituelle ou sympathisant d′une tradition en particulier, Armelle Six n′adapte rien, n′importe rien, ne transpose rien. Elle affirme, dans une grande simplicité, la réalité de cette expérience radicale qu′est l′union à la Source, l′union au divin. Et elle nous invite à faire de même, à nous reconnecter avec nous-même, à choisir l′être et la grandeur plutôt que la petitesse et nos conditionnements. Son propos est fulgurant parce que d′une honnêteté absolue, d′un engagement total. Il nous permet ainsi de comprendre en quoi consistent nos compromis, nos stratégies, nos mensonges. Chez elle, la liberté est souveraine. Et cette liberté réveille la nôtre. Car il n′est pas question de croire mais de mettre en pratique, et surtout d′oser la vie.


Gregory Mutombo

Avant de se manifester sous forme de guerres, de luttes, de tensions, de crises ou de déchirements relationnels, le combat prend naissance en chacun. Depuis des siècles, un conditionnement collectif incite à s'enfermer dans la peur de l'autre, du manque, du vide et du changement. En raison de l'illusion induite par le décor ambiant, la tentation de chercher à l'extérieur des remèdes à l'adversité et à la souffrance est forte et permanente. Pourtant, seule la capacité à identifier et à dissoudre en soi les émotions cristallisées et croyances erronées permet de ne plus subir leurs effets dévastateurs. A travers le récit particulièrement inspirant d'une multitude d'expériences vécues, Gregory Mutombo nous invite à retrouver la jouissance de notre état naturel, libéré de ces sentiments de vulnérabilité, d'inutilité, de culpabilité et d'impuissance qui nous submergent si souvent. Par son approche à la fois globale et profonde de la Vie et son éclairage très pragmatique des peurs, du doute et de la violence faite à soi-même ou à autrui, il nous montre une voie simple, directe et épurée vers la joie, l'amour véritable, l'harmonie et la paix intérieure.


Lâcher-prise, détachement, ouverture, acceptation, pardon et autres démarches de "mieux-être" - bien qu'utiles pour jouir de davantage de fluidité au quotidien - ne correspondent qu'à d'éphémères décontractions de l'ego qui, pour conserver un semblant de pouvoir et de contrôle sur l'existence, revêtent au fil du temps une apparence "spirituelle". Maintenir la brillance de ce fragile vernis devient un défi supplémentaire, à la fois permanent et épuisant. Un "développement personnel", au sens strict du terme, n'est donc pas l'objet de ce livre. En effet, tout ce qui peut être agrandi peut être rétréci, or le Soi, l'Esprit - impersonnel par essence - n'est pas sujet à ces variations quantitatives et qualitatives. Ce qui est ici nommé "Esprit" désigne notre conscience originelle. Elle est pure, intemporelle, infiniment aimante et exempte de tout dogme, courant, imprégnation individuelle ou mémoire d'aucune sorte. Tout en ramenant à la simplicité, à l'essentiel, au coeur, Le Feu de l'Esprit nous montre l'inanité des quêtes de soi requérant de longs apprentissages et de lourds sacrifices ou comportant l'idée d'étapes, de dépassement, de performance, d'objectif, de réussite et d'échec. Jusqu'à ce que le concept même de quête, en définitive, nous apparaisse complètement saugrenu... Puisque nous n'avons jamais cessé d'être ce que nous sommes vraiment mais juste feint de l'oublier, nous abandonner à ce Feu de l'Esprit n'exige rien. Et le plus grand des paradoxes de se révéler ainsi : c'est seulement lorsque cesse notre dernier effort tenté pour vivre l'unité que nous pouvons enfin la réaliser.


Mooji

Le Souffle de l'Absolu contient une série de dialogues entre un enseignant spirituel, Mooji, et des chercheurs de vérité. Ces satsangs ont eu lieu au pied d'Arunachala, la montagne sacrée de Tiruvannamalai, une ville d'Inde du Sud où vivait le Sage Ramana Maharshi. Mooji témoigne ici, dans un style simple et direct, de la vérité universelle de l'advaita vedanta. Parmi tous les sujets d'intérêt qui sont débattus, il en est un sur lequel tout le monde s'accorde : nous existons. Ce qui, en revanche, n'est pas remis en question, c'est : en tant que quoi existons-nous ? Mooji pousse le mental au-delà des concepts pour vous emmener dans la clarté de l'Impensable. C'est une invitation à entrer dans le feu de la découverte de soi-même, dans le feu du satsang.


Patrick Burensteinas

Ils sont rares, on en compte dix par siècle. Patrick Burensteinas est l'un d'eux. Mais oubliez l'image du vieux barbu en cape violette. Scientifique de formation, il a passé des années dans son laboratoire à faire des expériences d'alchimie opérative au creuset. D'abord, pour se prouver à lui-même que " ça ne marchait pas "... et puis parce que ça a marché. L'impossible est devenu 
possible. Il y aurait donc une âme derrière la matière ? C'est vers un or tout autre que s'est tournée sa quête. Une quête de lumière d'ordre métaphysique. Car c'est en oeuvrant à être soi-même " aligné " que l'on parvient à la pierre philosophale. Aujourd'hui, c'est cet éveil qu'il souhaite transmettre au plus grand nombre. Après avoir réalisé des documentaires filmés, de nombreuses conférences et des voyages initiatiques sur des lieux sacrés, il est désormais 
contacté pour du conseil par des grandes marques, soucieuses de donner du sens à leurs produits. L'alchimie a beau être multimillénaire, c'est un art qu'il souhaite mettre au coeur de la cité des hommes et en prise avec notre époque. Ce livre raconte le parcours de ce chercheur d'or, ce qui a présidé à sa création, pourquoi nous sommes là, ce qui nous attend après la mort, mais aussi ce qui gouverne nos émotions et de quelle façon nous pouvons tendre, nous aussi, vers la lumière qu'est la paix intérieure. Une leçon de sagesse ordinaire qui passe par les méandres de l'extraordinaire. 


Franck Lopvet

D'abord Dieu ne doit pas me remarquer (cf l'élève en classe), donc je m'interdis de réussir, d'être magnifique, d'être trop heureux (attention au pain noir !). Car pour plaire à Dieu, c'est mieux d'être pauvre, déshérité, humble. Bref, il vaut mieux être en galère car il ne faut pas le déranger pour rien le Barbu. Inconsciemment, toujours, nous sommes persuadés que Dieu est pur, qu'il incarne le bien, qu'il protège les gentils. Evidemment, dès qu'on sort du fantasme bien-pensant, la logique veut que Dieu (univers, vie, principe) soit la totalité, pas uniquement la moitié qualifiée de positive par les faiseurs de moutons que sont les prêtres de toutes les confessions. Dieu est un cloporte, un assassin et une pute, la subtilité et la vulgarité. Dieu est tout. Il est inutile de faire le bien pour se protéger de la Vie. Il n'y a pas une attitude qui plaise à la Vie car rien ne lui déplaît. Tout est la Vie. L'Homme Debout est le souffle d'un vent nouveau, une vision radicalement inédite et centrée sur l'humain. Sans renier l'héritage de "Conversation avec Dieu" de Neale Donald Walsch, ou "Le pouvoir de l'instant présent", d'Eckhart Tolle, Franck Lopvet pousse les idées jusqu'au bout de leur logique et atteint un paradigme neuf taillé sur mesure pour l'homme d'aujourd'hui. Franck Lopvet anime des stages de développement personnel en France et à l'étranger. Son talent dans les perceptions subtiles l'a fait connaître d'un large public.


Christophe Allain